Pourquoi faut-il se vacciner contre la grippe ?

 

Pourquoi faut-il se vacciner contre la grippe ?  Grande question à une période où les français ont perdu confiance en leurs vaccins.

Je vais essayer d’apporter une réponse simple et cohérente à cette question, en oubliant deux secondes toutes les bêtises qu’on peut voir sur internet… (Trop à mon gout, souvent sans la moindre justification scientifique, et oubliant le principal : l’intérêt de la vaccination !)

Un petit rappel : La grippe

 

C’est tout d’abord un virus et non une bactérie. Comme le VIH, la varicelle, ça ne se soigne pas avec des antibiotiques.

Les symptômes grippaux sont bien connus de tous, (fièvre, frissons, douleurs musculaires..) mais il faut se souvenir que la cible du virus reste les poumons.

Dans le meilleur des cas, on reste couché 15 jours, dans le pire, ça se termine en réanimation, avec un risque non négligeable de décès. (J’y reviens ensuite).

Pour tout savoir sur la grippe, je vous renvoie vers mon article de l’année dernière sur le sujet.

 

Quels traitements ?

 

Il existe deux façons de traiter :

  • Le traitement préventif:

La vaccination anti grippale se fait avant l’apparition de l’épidémie. Le vaccin est disponible sans ordonnance et peut être fait par un médecin ou une infirmière. (Ou n’importe qui sachant faire un vaccin).

 

  • Le traitement curatif:

Il repose en ville sur le Tamiflu. C’est un antiviral spécifique du virus de la grippe. Son efficacité dépend du virus, et surtout du délai de traitement après les premiers symptômes. Pour être efficace il doit être pris dans les 48 heures suivant les premiers symptômes. Il faut donc pouvoir consulter son médecin rapidement, chose de plus en plus compliquée aujourd’hui.

 

Pourquoi se vacciner ?

 

Le but de la vaccination de stimuler notre système immunitaire avec une petite dose de particule virale. Cela permet au système immunitaire, lors d’une grippe avérée, de reconnaitre tout de suite le virus et donc de l’éliminer rapidement.

Le vaccin n’empêche pas l’infection par le virus de la grippe, mais permet au corps d’agir avant que celui-ci ne se développe.

On pourra contracter la grippe malgré une vaccination, mais elle ne durera que quelques jours, et évitera les atteintes pulmonaires, donc le passage en réanimation.

La vaccination a deux objectifs :

  • Limiter l’infection et la mortalité due au virus de la grippe,
  • Empêcher la transmission du virus. Lorsqu’on est vacciné, le virus est éliminé plus rapidement, et le risque de transmission à un proche est diminué d’autant !

 

Qui doit se faire vacciner ?

 

Tout le monde bien sûr !  Pas tant pour se protéger de la grippe, mais pour protéger les siens et limiter sa propagation !

Cependant, certaines personnes considérées à risques, doivent se faire vacciner. (Pour faire simple, ce sont ceux qu’on risque de retrouver en réanimation…)

Théoriquement, ces personnes reçoivent un document de prise en charge du vaccin par la Sécurité Sociale.

Il s’agit :

  • Les personnes de plus de 65 ans,
  • Les personnes de moins de 65 ans, mais avec une maladie chronique (Asthme, BPCO, diabète, pathologie cardiaque…),
  • Les femmes enceintes,
  • Les patients obèses,
  • L’entourage des nourrissons de moins de 6 mois,
  • Et les professionnels de santé, étant donné qu’ils vont croiser tous les malades dans les mois qui suivent !

Si vous êtes concernés, mais que vous n’avez pas reçu votre papier, votre médecin traitant peut vous l’éditer. (Donc pas question de ne pas le faire !!)

Quels ont les bénéfices de la vaccination ?

 

La vaccination permet tout simplement de sauver chaque année, plus de 2000 vies.

On pourrait en sauver beaucoup plus si la couverture vaccinale, c’est-à-dire le pourcentage de personne vaccinée, était plus importante. Plus le nombre de personnes vaccinées est important, moins le virus peut circuler.

L’année dernière la couverture vaccinale était de l’ordre de 30%. Pour être efficace, c’est-à-dire faire un barrage au virus, il faudrait avoir une couverture de l’ordre de 80%.

Quel sont les risques de la grippe ?

 

Comme évoqué auparavant, la grippe tue.

Laissez-moi vous faire une courte synthèse de la grippe 2014-2015  (les données 2015-16 ne sont pas encore parues).

Sur la période octobre 2014 et mars 2015, il y a eu :

  • 2,9 millions de consultations pour syndrome grippal.

C’est énorme ! Et d’autant plus problématique maintenant qu’il y a de moins en moins de médecin….

 

  • Plus de 3000 hospitalisations signalées par les urgences.

 

  • 1597 cas admis en réanimation. Parmi ces personnes, la quasi-totalité aurait dû être vaccinée, mais c’était le cas pour moins de 50% d’entre eux.

Donc ceux qui terminent en réanimation, sont majoritairement des personnes à risques qui ne se sont pas vaccinées.

 

  • Un excès de 18300 décès toutes causes confondues. Cela concerne principalement les personnes âgées.

Bref, la grippe tue vraiment.

 

En résume, la grippe fait 18000 morts, le vaccin en sauve 2000.

 

Quels sont les risques du vaccin ?

 

Pour faire simple : aucun !

La seule contre-indication du vaccin est l’allergie à la protéine de l’œuf. (Et encore, selon les dernières recommandations américaines, la vaccination peut se faire sous certaines conditions, mais en milieu hospitalier et sous surveillance.)

Pourquoi se faire vacciner tous les ans ?

 

La protection vaccinale ne dure que 6 à 9 mois.

Chaque année le virus change. C’est d’ailleurs pour cela que les vaccins mélangent toujours trois ou quatre souches différentes, correspondant aux différentes souches circulantes.

 

Nouveauté cette année : le vaccin à inhaler

 

Fluenz Tetra (c’est son nom)  est un vaccin vivant atténué.

Il s’agit donc du virus de la grippe avec un pouvoir pathogène atténué par manipulation biologique ou physique, mais suffisant pour induire une infection à minima.

Il comporte quatre souches différentes de virus, à la différence des vaccins classiques qui n’en comportent que trois.

Les études ont montré une très bonne efficacité chez les enfants de 2 à 18 ans.

Son administration se fait par voie nasale, c’est une solution à instiller dans chaque narine.

Les enfants âgés de moins de 9 ans non vaccinés antérieurement contre la grippe doivent recevoir une seconde dose au moins 4 semaines plus tard.

Par ailleurs, comme tout vaccin vivant atténué, ce vaccin ne doit pas être utilisé chez les enfants immunodéprimés ni chez les personnes de leur entourage. (Patients VIH, greffés, ou sous immunosuppresseurs).

Il ne sera malheureusement pas pris en charge par la Sécurité Sociale.

Son prix est de l’ordre de 30€. Je vous en dirai plus quand je l’aurais reçu à la pharmacie.

 

Conclusion

 

Les comptes sont simples :

  • La vaccination sauve 2000 vies.
  • La grippe tue 18000 personnes.

Si tout le monde se vaccinait, la grippe ne serait plus un problème !

En se vaccinant, on évite de tomber vraiment malade mais surtout on protège les personnes qui nous entourent !

Le patient à risque se vaccine pour éviter de tomber malade, sa famille se vaccine pour le protéger !

Nous avons tous quelqu’un à protéger, donc tous LA bonne raison de se vacciner.

 

A propos Cédric Boucherat 386 Articles
Docteur en pharmacie Pharmacien adjoint à la pharmacie du Cora DU orthopédie - podologie DU Gérontologie Pharmacie clinique DU Pharmacie clinique oncologique