Vaccinez vous !

Oui, faites vous vacciner, peu importe le vaccin utilisé, mais faites vous vacciner!!

Sans doute plus facile à dire qu’à faire, vu la tension existante sur les vaccins! Mais il faut vous faire vacciner et le plus rapidement possible, quitte à changer de département si vous trouvez de la place ailleurs!

On détecte et isole de nombreux cas CoViD tous les jours, et de tous les âges !

Pour le moment, la vaccination est réservée aux plus de 50 ans, mais elle sera bientôt étendue!

Édit du 11 avril 2021: la vaccination CoVid est ouverte à toutes personnes de plus de 55 ans ( avec ou sans comorbidité)

L’intérêt de la vaccination

Ça semble évident, mais autant mettre les choses au clair.

Le vaccin permet à votre système immunitaire de combattre efficacement le virus de la CoVid.

Pour simplifier, aucune personne vaccinée, si elle contracte le virus, ne passera en réanimation.

Il sera toujours possible d’être contaminé par le virus, mais vous ne développerez que quelques symptômes types fièvre/ courbature. Mais jamais de cas graves.

C’est d’ailleurs pour cela qu’il faut continuer les gestes barrières, puisque même vaccinés, vous pouvez être porteur du virus, et le transmettre. Il faudra attendre que tout le monde soit vacciné pour pouvoir retirer les masques, et ne plus craindre de contaminer ses amis et ses proches ( et tous les autres aussi …)

Donc, la vaccination sauve des vies, puisqu’on ne tombe pas malade.

Je sais qu’on parle depuis le départ des différents effets indésirables des vaccins, et que ça inquiète beaucoup de monde. Donc, je vais essayer de vous faire un point 🙂

Les effets indésirables

Les effets indésirables des vaccins sont principalement le risque allergique avec le Pfizer/ Moderna, le syndrome pseudo-grippal, ou maintenant le risque de thrombose avec le vaccin AstraZeneca. Il en existe d’autres encore plus rare que je ne vais pas évoquer aujourd’hui.

Je sais bien qu’on aimerait tous avoir des médicaments sans effets indésirables, mais ça n’existe pas. Même le Doliprane, qui doit être un des médicaments le plus vendu au monde, en a!

Le risque allergique

Le risque allergique est un risque toujours présent dans la vaccination, même pour le vaccin de la grippe.

Le risque allergique a été évoqué au début de la vaccination car il est apparu plus élevé avec les vaccins à ARN( Pfizer et Moderna). Il a été possible d’identifier les patients à risques, et surtout, il a été rappelé au personnel soignant la procédure de prise en charge du choc anaphylactique. A la pharmacie, comme chez le médecin, ou au centre de vaccination, nous avons de l’adrénaline injectable sous la main, en cas de besoin. C’est d’ailleurs pour cela que vous devez rester 15 minutes après la vaccination ! (Même si nous n’avons JAMAIS eu besoin de nous servir de nos stylos d’adrénaline)

Le syndrome pseudo-grippal

Il est tellement fréquent qu’on a eu tendance à le sous évaluer. Il existe avec d’autres types de traitement.

Pour traiter le syndrome pseudo-grippal, rien n’était prévu au départ! C’est au bout de plusieurs cas rapportés (surtout chez les plus jeunes) que la prise de paracétamol à été proposé en prise systématique.

Il est d’ailleurs préférable de ne pas vacciner tout un service en même temps, sinon, il risque de ne plus y avoir personne pendant deux jours !

Le risque de thrombose

C’est le dernier effet indésirable apparu. On en parle beaucoup ces derniers jours, mais souvent sans donner de moyens de comparaison.

Pour le risque de thrombose, l’agence européenne du médicament vient de conclure à un lien probable avec le vaccin. L’incidence est extrêmement faible, de l’ordre de 0,0003% (86 cas de thrombose sur 40 millions de vaccinés) .

Une thrombose, c’est un caillot sanguin. Il peut se situer un peu partout. Dans la jambe, on parle de phlébite, et si le caillot se déplace dans le poumon, on parle d’embolie pulmonaire. Ici, on retrouve aussi des thromboses cérébrales.

Les thromboses, même atypiques, ne sont pas des maladies inconnues du corps médical. Des traitements spécifiques existent, et des recommandations ont été rédigées pour prendre en charge les patients ( c’est très technique, donc je ne rentre pas dans le détail ! )

Il est recommandé que toute personne présentant des effets indésirables persistants au-delà de 3 jours de type vertiges, maux de tête, troubles visuels, nausées/vomissements, essoufflement, douleurs aiguës dans la poitrine, l’abdomen ou les extrémités ou qui présente des ecchymoses cutanées (pétéchies) au-delà du site de vaccination, aille consulter rapidement un médecin. (Bref, si il y a quelque chose qui cloche, on consulte sans tarder ! )

Loin de moi l’idée de dire que le risque n’existe pas, voici une image qui positionne le risque de thrombose vis à vis d’autres risques. Prenez le temps de la lire, c’est plutôt bien fait 🙂

Notion de risque : comparaison du risque de thrombose aux autres risques quotidiens

L’illustration n’est pas de moi mais du Dr Francis Berenbaum.(lien vers l’article en anglais )

Au bilan

Les vaccins restent des médicaments surs et efficaces.

Ils sont suivis de très près et des rapports de pharmacovigilance sur l’ensemble des vaccins CoViD sont disponibles sur le site de l’ANSM ( un par semaine).

Cliquer pour accéder à 20210402-vaccins-covid-19-fiche-de-synhtese-v3-19-03-2021-25-03-2021-2.pdf

Les effets indésirables sont rares. Selon de rapport de l’ANSM, au 25 mars 2021, moins de 2000 cas d’effets indésirables ont été notifiés pour 10 millions de doses administrées, tout vaccins CoVId confondus. Sur les 2000 cas , les 3/4 sont attribués au vaccin Pfizer (le plus administré).

Donc, faites vous vacciner. D’ici un peu plus d’une semaine, le 16 avril, la vaccination va être ouverte à tous les personnes de plus de 60 ans. Que ce soit à la pharmacie, chez votre médecin, votre infirmier, ou en centre de vaccination, allez vous faire vacciner rapidement ! Ça ne prend pas longtemps ( 20 minutes avec l’administratif ), et vous serez tranquille pour la suite 🙂

Note perso: Toutes les personnes que je connais qui se sont fait vaccinés ont toutes ressenties un poids en moins dans la vie quotidienne. Personnellement, je suis plus serein. Je porte toujours le masque, les gestes barrières restent quotidiens, mais je suis moins tendu. Sans doute parce que je côtoie le virus de façon quotidienne à la pharmacie et au barnum de prélèvement. Mais je pense réellement qu’il y a un avant et un après vaccin. 🙂

Prenez soin de vous

Cédric

A propos Cédric Boucherat 706 Articles
Docteur en pharmacie Pharmacien adjoint à la pharmacie du Cora DU orthopédie - podologie DU Gérontologie Pharmacie clinique DU Pharmacie clinique oncologique