Euthyrox : c’est fini en septembre !

Après trois années de remise à disposition de l’ancienne formule du Levothyrox, l’arrêt de commercialisation de l’Euthyrox est prévue pour septembre.

D’abord Françaises, puis italiennes, les dernières boites d’Euthyrox sont importées du marché russe, ce qui explique le nom du médicament sur les boîtes. (Voir la photo 🙂 )

Je sais que pour les quelques patients sous Euthyrox, l’idée du changement doit paraître compliquée, vu que la dernière fois, ça a eu du mal se passer ;/

Mais pour que tout se passe bien cette fois-ci, il est nécessaire d’envisager le changement de traitement dès maintenant.

La situation a changé depuis 2017. Il existe aujourd’hui, en plus du Levothyrox nouvelle version, de nombreux médicaments à base de levothyroxine, principe actif du Levothyox. Je vous ai fait un récapitulatif de l’offre disponible dans le tableau suivant.

Les différentes spécialités à base de levothyroxine

MédicamentFormeDosagesRemboursement SSExcipients
Levothyrox Comprimés sécables25, 50, 75, 88, 100, 112, 125, 137, 150, 175, 200 µgouiMannitol, amidon de maïs, gélatine, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium, acide citrique anhydre
ThyrofixComprimés25, 50, 75, 100µgouiCellulose en poudre, croscarmellose sodique, silice colloïdale anhydre, cellulose microcristalline, stéarate de magnésium
L-Thyroxine HenningComprimés25, 50, 75, 100, 125, 150, 175, 200 µgouiAmidon de maïs prégélatinisé, amidon de maïs, cellulose microcristalline, carbonate de sodium anhydre, thiosulphate disodique, silice colloïdale, huile de ricin hydrogénée
L-Thyroxine SerbGouttes buvables150 µg/mLouiAlcool éthylique, huile de ricin hydrogénée polyoxyéthylénée, propylène glycol
TcapsCapsule molles13, 25, 50, 75, 88, 100, 112, 125, 137, 150, 175, 200 µgnonGélatine, glycérol, eau purifiée
TsoludoseSolutions buvables en récipients unidoses13, 25, 50, 75, 88, 100, 112, 125, 137, 150, 175, 200 µgnonGlycérol

Comment choisir son traitement?

Le choix va se faire en fonction des différents traitements déjà essayés, de vos éventuelles intolérances vis-à-vis de certains excipients, et surtout de ce que vous voulez, certains dosages intermédiaires n’existant pas dans toutes les spécialités.

Comme vous avez pu le constater, les spécialités en formule liquide (Tsoludose et Tcaps) ne sont pas prises en charge actuellement par la Sécurité Sociale. Mais ces médicaments ont l’avantage d’avoir tous les dosages intermédiaires, et d’être exempts d’excipients à effets notoires.

Par définition, le changement s’effectuera sur le même dosage, sauf pour les patients avec des pathologies cardiaques (comme une insuffisance cardiaque ou une arythmie), pour lesquels on va passer sur un dosage légèrement inférieur.

Peu importe le traitement choisi, le plus important sera de refaire un bilan 4 à 6 semaines après le changement (ou avant en cas de troubles importants) pour vérifier que la TSH reste dans les clous.

Un rééquilibrage prend du temps, il faut être patient. Mais plus tôt on commence, plus tôt on termine 🙂

L’ANSM a publié un carnet de suivi du traitement par levothyroxine à la fin du « Document d’accompagnement à la substitution du traitement à base de lévothyroxine » publié récemment.

Je vous mets aussi le communiqué de presse de la DGS de janvier 2020 https://www.ansm.sante.fr/content/download/172257/2250843/version/1/file/20200122_CP_+DGS_comite_+suivi_levothyroxine_7.pdf

A propos Cédric Boucherat 599 Articles
Docteur en pharmacie Pharmacien adjoint à la pharmacie du Cora DU orthopédie - podologie DU Gérontologie Pharmacie clinique DU Pharmacie clinique oncologique