Que faire en cas de morsure de tique?

Image parJerzy Górecki de Pixabay

La tique (ou Ixodida) fait partie des arachnides comme les araignées, les acariens et bien d’autres..

Les différentes espèces d’arachnides
Planche d’arachnidées, Ernst Haeckel (1834–1919), « Kunstformen der Natur » (1904), planche 66

La tique est un parasite hématophage de vertébré, c’est a dire qu’il se nourrit du sang de ses hotes. ( chien, chat mouton, lézard, bref, tout ce qui passe et l’Homme en fait parti!).
La tique vie dans les zones boisées, mais on la trouve aussi dans les prairies et les parcs.

Comme certains insectes, (je pense ici au moustique avec le paludisme) la tique PEUT être vecteur de maladies : la maladie de Lyme ou Boréliose de Lyme, mais pas uniquement. On retrouve aussi :

  • des encéphalites,
  • des fièvres hémorragiques,
  • certaines rickettsioses

Donc, même si l’ensemble des tiques ne sont pas porteuses de pathogènes, il est important d’éviter de se faire piquer par une tique.

Comment éviter de se faire piquer?

Avant une sortie, il faut se préparer:

  • On couvre ses bras et jambes avec des vêtements longs
  • Les chaussettes passent par dessus son pantalon (pour éviter qu’un tique ne se glisse dans le pantalon)
  • On porte toujours un chapeau
  • On s’habille avec des vêtements clairs
  • On ne sort pas sans tire tique! (j’en reparle après)
  • On utilise un répulsif adapté (Cinq sur Cinq ou Insect écran ont dans leurs gammes des répulsifs efficaces principalement à base de DEET en cutané, et de perméthrine pour les vêtements)
  • On ne s’allonge pas directement dans l’herbe, mais sur un drap de plage (idem pour le pique nique)
  • Et on s’inspecte de la tête aux pieds en rentrant!

Donc, pour résumer :

  • on sort couvert de la tète aux pieds
  • on utilise un répulsif comme pour les moustique
  • on a son tire tique sur soi
  • et on s’inspecte en rentrant!

Et si je me fais piquer par une tique?

Surtout, on ne l’arrache surtout pas comme une brute! Vous risqueriez de laisser un bout de la tique dans la peau, avec bien évidement le risque que ca s’infecte !

On évite aussi les méthodes de grands mères, de vielle tata, ou de la voisine:

PAS d’éther, d’huile, de cigarette, ou autres erreurs du même genre! Il ne faut pas endormir, étouffer, bruler la tique. En effet, elle risque de libérer sa salive dans votre peau, et donc on augmente le risque de transmission de pathogènes (Maladie de lyme, mais pas uniquement!)

La seule méthode efficace est l’utilisation du tire tique.

Qu’est ce qu’un tire tique?

Ca ressemble à un tout petit pied de biche 🙂

Tire tique en action (source: wikipédia)

Le principe est de le glisser sous la tique , et le tirer doucement en faisant trois tours avec le tire tique et elle s’enlève toute seule!

Il faut s’en servir bien evidement le plus tôt possible, donc il faut l’avoir à chaque sortie. Et un petit coup de désinfectant après ne peut pas faire de mal!

Quand dois je m’inquiéter?

Comme évoqué précédemment, un tique peut transmettre certaines maladies. Mais pas question de mettre tout le monde sous antibiotique pour chaque piqure! On ne traite que si l’infection est avérée, ou si le patient est considère à risques (enfants, femme enceinte, patient immunodéprimé)

Donc on doit consulter son médecin après une morsure de tique si :

  • vous êtes enceinte ;
  • c’est un enfant de moins de 8 ans qui a été mordu par une ou plusieurs tiques ;
  • vous êtes immunodéprimé (traitement immunosuppresseur, VIH…) ;
  • la tique est restée implantée plus de 36 heures ;
  • vous ne savez pas depuis quand la tique était présente mais au moment de l’extraction, elle était gorgée de sang ;
  • une plaque rouge, qui ne gratte pas (non prurigineuse), se développe autour d’une piqûre ancienne de tique (de plus de 3 jours mais parfois datant de plusieurs semaines) et s’étend : c’est un érythème migrant
  • des symptômes qui vous paraissent anormaux apparaissent dans les semaines suivant la morsure : douleurs, fièvre et fatigue inexpliquées, apparition d’un érythème migrant ailleurs que sur le site de piqûre, douleurs articulaires, troubles neurologiques… 

Après examen et selon les symptômes que vous présentez, votre médecin traitant  jugera de la nécessité ou non de prescrire un traitement antibiotique adapté.

Pour terminer, voici une petite vidéo du ministère de la Santé qui résume bien le sujet.

Prevention tique 2019

Sources :

A propos Cédric Boucherat 507 Articles
Docteur en pharmacie Pharmacien adjoint à la pharmacie du Cora DU orthopédie - podologie DU Gérontologie Pharmacie clinique DU Pharmacie clinique oncologique