Le test de Fagerström

Ou comment définir sa dépendance au tabac!

Le test de Fagerström existe en deux versions :

  • Le version simplifié, qui se résume en 2 questions
  • une version complète, plus longue, en 6 questions.

Plutôt habitué de la version longue, j’avoue que la version simplifiée est intéressante car permet facilement et rapidement de déterminer un taux de dépendance ( et c’est ce qui nous intéresse ! )

Avant de vous montrer ce test, à quoi sert il?

Il permet d’évaluer la dépendance à la nicotine. Cette évaluation va determiner la stratégie thérapeutique à choisir pour un sevrage tabagique réussi. il est important qu’elle soit faite sérieusement. 🙂

Tableau du test de Fagerström simplifié en 2 questions :

Combien de cigarette fumez vous par jour ? Dans quel délai après votre réveil fumez vous votre première cigarette ?
10 ou moins                                                  0 Moins de 5 minutes                                     0
11 à 20                                                            1 Entre 6 et 30 minutes                                  1
21 à 30                                                            2 Entre 31 et 60 minutes                                2
31 ou plus                                                      3 Après plus d’une heure                               3

Prenons maintenant trois fumeurs différents :

  • Cyril fume 17 cigarettes par jour, mais jamais le matin. Il fume uniquement avec ses amis, et en soirée
  • Audrey, elle fume 9 cigarettes par jour, mais fume dès le lever et régulièrement tout au long de la journée
  • Robert, fume plus 30 cigarettes par jour, mais peut attendre plus de 30 minutes avant de prendre sa première cigarette.

Qui est le plus dépendant ?

Les réponses du test de Fagerström simplifié

  • Cyril : 1
  • Audrey :3
  • Robert : 4

Audrey , malgré qu’elle fume moins de cigarettes, elle est plus dépendante que Cyril .

Robert est capable de s’abstenir de fumer plus longtemps qu’Audrey , mais il reste le plus dépendant.

Que faire pour chacun?

Déjà , passer nous voir à la pharmacie , car les choses ne sont pas toujours aussi simple 🙂

Ensuite, si chacun est MOTIVÉ, et à envie de se lancer dans l’aventure , il faudrait plutôt:

  • Que Cyril essaie d’arrêter sans substitut nicotinique. Ça sera plutôt sur le comportement qu’il faudra agir ( éviter les soirées, prévenir ses amis de son intention d’arrêter …)
  • Pour Audrey et Robert, l’utilisation des traitements substitutifs sont à conseiller car ils permettent d’augmenter considérablement les chances d’un sevrage réussi. L’association d’un patchs et d’une forme à libération immédiate (spray , gommes, comprimés , inhaleur) est la solution à privilégier la plupart du temps .

Pour les plus dépendants, l’utilisation du Champix et du Zyban peuvent être des solutions intéressantes. Mais je vous en parlerais une prochaine fois;)

Cedric Boucherat

Test de Fagerström simplifié de la HAS

https://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2014-11/outil_tests_fagerstrom.pdf

Test de Fagerström complet de Tabac Info Service

https://www.tabac-info-service.fr/var/storage/upload/Q1_Fagerstrom.pdf

A propos Cédric Boucherat 386 Articles
Docteur en pharmacie Pharmacien adjoint à la pharmacie du Cora DU orthopédie - podologie DU Gérontologie Pharmacie clinique DU Pharmacie clinique oncologique