Grossesse et Tabac, l’association Contre-Indiquée

Bien que la toxicité du tabac est aujourd’hui bien connue, plus de 17 % des femmes enceintes continuent de fumer pendant leur grossesse.

Plutôt qu’un long article, avec pleins de références bibliographiques, voici un court diaporama présentant les conséquences du tabac sur la grossesse.

 

 

La fumée de cigarette est composée de :

  • Monoxyde et Dioxyde de Carbone (le CO et CO2)
  • Nicotine (mais, c’est le moins problématique)
  • des composés aromatiques dont le benzo(A)pyrène
  • et pleins d’autres molécules qui ne nous intéressent pas directement aujourd’hui.

 

Le Benzo(A)pyrène, est un perturbateur endocrinien.

Le monoxyde et le dioxyde de carbone sont à l’origine d’hypoxie tissulaire (pour résumer, l’oxygène ne passe plus dans les tissus, donc ça ne peut pas être de bon augure ! )

 

Pourquoi tabac ne rime pas avec grossesse ?

En cas de désir de grossesse :

Comme dit précédemment, le benzo(a)pyrène, et dans une moindre mesure la nicotine, sont des perturbateurs endocriniens.

Un perturbateur endocrinien est une molécule qui va perturber la production de certaines hormones.

Dans notre cas, le benzo(a)pyrène va bloquer les œstrogènes, une des hormones féminines.

Cela a pour conséquence de modifier le cycle menstruel, l’utérus, et la fabrication des ovocytes.

 

Mais dans la vraie vie, comment ça s’observe ?

 

  • Une femme qui fume a un délai de conception rallongé de 4 à 6 mois. On peut le dire autrement: le tabac enlève jusqu’à 40% de chance d’être enceinte par cycle.
  • Le risque d’infertilité est multiplié par deux, comme pour les hommes fumeurs, actif ou passif.
  • Et un avancement de l’âge de la ménopause de 2 ans en moyenne. (Lors d’un désir de grossesse, l’âge de la ménopause est le cadet des soucis, mais cela met en évidence un action délétère de la cigarette sur le cycle ovarien)
  • Le système génital étant perturbé, un nombre plus important de grossesses extra-utérines et de fausses couches s’observe chez les fumeuses (l’utérus moins efficace, et des cils ne fonctionnant pas correctement en sont la cause)

En cas de grossesse :

 

Certains composants de la fumée de cigarette sont suffisamment petits pour passer la barrière du placenta et donc d’influer sur le développement de l’embryon.

Les enfants ont un retard de croissance dans l’utérus, et peuvent plus facilement naitre prématurément.

 

Les conséquences pour l’enfant à naître :

 

Les petites molécules de la fumée de cigarette passent la barrière placentaire.

Elles auront une action sur le développement des bronches de l’enfant.

Il en découle trois conséquences :

  • le risque de mort subite du nourrisson est multiplié par deux si la mère a fumé durant sa grossesse,
  • un risque d’asthme augmenté de 30%,
  • un risque cumulé multiplié par deux pour les otites, pneumonies, et les troubles respiratoires sévères!

 

Il y a toujours une solution!

La nicotine n’a pas d’impact sur une grossesse ou sur le développement du fœtus. Il est donc possible de se sevrer du tabac avec les traitements substitutifs de la nicotine (patchs, gommes spray et comprimés) sans la moindre inquiétude, ni pour la mère ni pour l’enfant.

Les bénéfices à attendre lors d’une grossesse sont immédiats, vu que les perturbateurs endocriniens disparaissent avec la cigarette.

N’hésitez pas a venir poser vos question et surtout trouver une solution à la pharmacie;)

J’en profite pour faire une petite pub pour l’application de Tabac Info Service qui est très bien faite, et qui peut être une aide précieuse pour toutes les personnes voulant arrêter de fumer!!

https://www.tabac-info-service.fr/J-arrete-de-fumer/Je-telecharge-l-appli