Préparer son déconfinement : mode d’emploi.

D’ici une dizaine de jours dans le meilleur des cas, le déconfinement va se mettre en place. Mais la vie ne va pas reprendre comme avant. Il va falloir s’adapter et vivre avec le virus pendant quelques mois.

Le confinement a sans aucun doute sauvé des vies. Mais je ne pense pas qu’il a été sans conséquences pour l’ensemble des confinés. Déséquilibre de traitements, perte d’activité physique peuvent être aussi dangereuses que le virus. Donc, il va falloir se reprendre en main 🙂

Protéger et se protéger

C’est la clé d’un déconfinement réussi ! Il va falloir changer notre façon de vivre pour se protéger collectivement .

Cela va passer par :

  • Le port du masque ( chirurgical ou en tissu)
  • Le respect des règles barrières
  • L’hygiène des mains

Les masques en tissu et les masques chirurgicaux

Petit rappel: les masques ont tous une durée d’efficacité .

Les masques en tissu norme AFNOR ont une durée d’efficacité de 4 heures , alors que pour les chirurgicaux, il faut plutôt compter 3 heures ( ou moins si il est humide)

L’objectif premier des masques de protection reste de protéger les autres . Il faut s’imaginer porteur asymptomatique du CoVid. Si tout le monde le porte, alors tout le monde se protège .

Bien évidement , le masque va vous protéger aussi. Le schéma suivant résume bien l’intérêt du port généralisé du masque ( trouvé sur libération , je ne connais pas les sources , je pense que les chiffres sont faux mais l’idée générale est là!).

Le risque de contamination est plus faible si tout le monde porte un masque.

Mais , même si le port du masque semble efficace, il ne vient que compléter les gestes barrières!

Les gestes barrières

Je ne vais pas vous faire un cours dessus , ils sont répétés régulièrement . Allez, juste une photo pour le plaisir 🙂

L’hygiène des mains

L’hygiène des mains est une des règles barrières .

Dans la mesure du possible, il est préférable d’utiliser de l’eau et du savon. Et uniquement dans les cas où il n’y a pas d’autres solutions , il faudra utiliser du gel hydroalcoolique (GHA).

Pour utiliser correctement le GHA, il faut se frictionner les mains pendant 30 secondes, jusqu’à évaporation du gel. Il n’y a pas de différence d’efficacité entre le gel et la solution.

Contrôler l’efficacité de son traitement

La baisse d’activité physique a pu avoir des conséquences sur l’efficacité de certains traitements.

Je pense principalement aux traitements de :

  • L’hypertension artérielle
  • Du diabète
  • L’asthme
  • Et d’autres encore…

Pour les trois pathologies citées, il est facile de les contrôler à domicile, avant de consulter son médecin .

Pour l’hypertension artérielle, il vous suffit de prendre votre tensiomètre et de faire un bilan tensionnel.

Le bilan tensionnel consiste à prendre 18 mesures pendant 3 jours de suite ( 3 le matin, 3 le soir pendant 3 jours. Il va permettre de confirmer l’efficacité de votre traitement, ou permettre de le réajuster.

Vous trouverez une fiche de mesure ici : bilan tensionnel.

Pour le diabète de type 2 , il suffit de prendre 4 mesures par semaine à l’aide d’un appareil de glycémie. Prendre 2 mesures le matin à jeun ( le lundi et le mardi matin par exemple) , et 2 mesures 2 heures après un repas ( jeudi et vendredi soir) . Les 4 mesures sont à répartir sur la semaine. Cela permet d’avoir un profil de la glycémie, permettant à votre médecin de réadapter votre traitement.

Cela complétera mais ne remplacera pas la prise de sang trimestrielle nécessaire à votre suivi. ( Principalement pour l’HbA1C ou hémoglobine glyquée)

Pour les asthmatiques , c’est beaucoup plus simple. Il suffit de souffler dans votre peak flow pour savoir si votre traitement est toujours équilibré. ( pour ceux qui n’en n’ont pas, le peak flow peut être prescrit par votre médecin traitant, et il sera pris en charge par la sécurité sociale )

Peak Flow ou débitmètre de pointe

Si vous avez eu besoin de plus de 7 fois de la Ventoline ( ou assimilé) dans le mois, à priori, c’est pas bon! Beaucoup de facteur peuvent déstabiliser un asthme, ( tabac, virus , allergènes, prise de poids) donc il est important d’en parler avec son médecin pour réadapter le traitement .

Reprendre une activité sportive

Sportive est peu être excessif, mais il va falloir reprendre une activité physique en douceur, principalement pour ceux qui sont restés cloîtrés depuis le début, et ce quelque soit l’âge.

Voilà quelques années maintenant, que vous entendez parler de « manger-bouger.fr », des 30 minutes de marche active par jour. Voilà donc un objectif.

Cela vaut pour tout le monde, mais j’insiste sur les patients atteints de pathologies cardiovasculaires (diabète, hypertension…) et pulmonaires ( asthme et BPCO).

Reprendre l’activité physique en douceur est important pour réhabituer le système vasculaire et pulmonaire à travailler.

N’hésitez pas à utiliser votre heure autorisée d’activité physique. Commencez par une marche active d’une dizaine de minutes simplement , quitte à en faire deux ou trois fois par jour. L’objectif étant d’atteindre tranquillement les 30 minutes de marche par jour.

Il existe une multitude d’application disponible sur les smartphones, pour ceux qui ne veulent vraiment pas sortir ( mais il va falloir quand même sortir un jour ! )

Bouger vous en douceur, mais quotidiennement! Et vous serez prêt pour le déconfinement 😉

A propos Cédric Boucherat 601 Articles
Docteur en pharmacie Pharmacien adjoint à la pharmacie du Cora DU orthopédie - podologie DU Gérontologie Pharmacie clinique DU Pharmacie clinique oncologique