Promo de Décembre : bon de réduction de 2€ sur Hydralin Apaisa

La référence des produits d’hygiène intime.

La remise se fait sur le lot de 2 de 400 mL.

HYGIÈNE INTIME QUOTIDIENNE
SUJET TABOU OBLIGE, BEAUCOUP D’INFORMATIONS CONTRADICTOIRES CIRCULENT À PROPOS DE LA TOILETTE INTIME.
Ce qu’il faut savoir en tout cas, c’est que la négliger peut entrainer des désagréments allant des légères démangeaisons génitales jusqu’à la mycose vaginale franchement pas amusante. Prenons les choses en main, une bonne fois pour toutes : toilette intime, mode d’emploi.

Flore vaginale : zone fragile

La zone intime est composée d’une flore bactérienne qui assure la protection des muqueuses. Elle est majoritairement composée de bactéries appelées « lactobacilles ». Ces lactobacilles produisent de l’acide lactique, une substance naturelle qui bloque le développement des mauvais germes. Certains facteurs (hygiène intime inappropriée, port de vêtements inadaptés, prise de certains médicaments ou stress) peuvent venir rompre l’équilibre naturel de la flore. De « mauvais » germes peuvent alors se développer, provoquant ainsi des infections gynécologiques.

Le mieux est l’ennemi du bien quand on parle de choses aussi fragiles que votre intimité. Il est vivement déconseillé de pratiquer de trop nombreuses toilettes intimes au quotidien (pas plus de deux fois par jour) ou d’effectuer des douches vaginales. Ces pratiques agressives bouleversent l’équilibre de la flore vaginale. Utiliser des gels douches classiques n’est pas non plus recommandé. Ces produits assèchent la muqueuse et forcément, ça tire, ça irrite…

Pour maintenir l’équilibre de la flore et assurer la protection de l’intimité féminine, l’hygiène est clé.

• Se laver à l’aide d’un soin d’hygiène spécifiquement conçu pour l’intimité féminine, respectant son pH physiologique.

• Le + ? Certains soins d’hygiène intime continent de l’acide lactique et contribuent ainsi à protéger l’équilibre intime.

Les règles d’une bonne toilette intime :

• Evitez les excès et les douches vaginales.

• Adoptez un savon non agressif pour la région intime (éviter les gels douche et les sprays).

• Préférez les douches aux bains.

• Après la toilette, séchez-vous avec précaution la zone intime avec une serviette de toilette régulièrement changée (au besoin avec un sèche-cheveux) sans oublier les replis de la peau.

• Après la selle, nettoyer la zone intime d’avant en arrière pour éviter le transfert des germes de la zone péri-anale vers la zone intime.

• En période de règles changez vos tampons ou serviettes hygiéniques toutes les 4h.

• Si vous portez des protège-slips, changez les plusieurs fois par jour, en particulier s’ils possèdent un film plastifié puisque ce dernier favorise la transpiration et la macération.

Côté vestimentaire :

• Préférez les sous-vêtements en coton aux sous-vêtements en matière synthétiques (les sous-vêtements en coton limitent la transpiration et la macération) et lavez-les au minimum à 70°C.

• Préférez les vêtements amples pour prévenir les frottements.

• Evitez les collants sous les pantalons

Source: Hydralin.fr

A propos Cédric Boucherat 424 Articles
Docteur en pharmacie Pharmacien adjoint à la pharmacie du Cora DU orthopédie - podologie DU Gérontologie Pharmacie clinique DU Pharmacie clinique oncologique