Grippe, CoViD, pollens : le Grand Mix!

C’est la première fois que tout tombe en même temps! C’est sans doute la conséquence du retrait du masque.

Je vous fais un point sur les derniers chiffres.

La grippe : le retour du retour

Données Santé Publique France du 30 mars 2022

Après etre sortie de la zone mi février, la grippe fait bel et bien son retour parmi nous ! Un coming back dont on aurait bien pu se passer 🙁

C’est la première fois que le pic épidémique se fait si tardivement. L’année 2020-2021 fut une année « blanche » , mais cette année, l’épidémie risque de dépasser celle de 2017-2018.

Le temps redevenu froid ne va vraiment pas aider , vu que nous allons nous regrouper au chaud ( et donc partager le virus un peu plus)

Le CoVid : encore et toujours

Source : Application TousAntiCovid au 30 mars 2022

Je pense que tout le monde est au courant : Omicron est toujours présent et le variant BA.2 est encore plus transmissible. Le retrait du masque lui convient à merveille. Bonne nouvelle quand même, le nombre de patient en réanimation n’augmente pas pour le moment, sans aucun doute grâce au taux élevé de personnes vaccinées en France. (Presque 80% de la population)

Je suis content de pouvoir vacciner les patients âgés dont la dernière vaccination date un peu ( certains plus de 6 mois), juste pour les sécuriser un peu plus.

Les pollens: c’est le printemps !

Source : application alerte Pollens au 30 mars 2022

Il a fait beau, les fleurs sont de retours , et le pollens aussi. C’est chouette, sauf pour les allergiques ! Nez qui coule, yeux qui pleurent , crise d’asthme, c’est pas forcément la joie pour tout le monde !

C’est le moment de reprendre son traitement (qui peut être juste des comprimés antihistaminiques ou plus complet avec des gouttes nasales, des traitements de fond de l’asthme ….)

Pourquoi cela va être problématique ?

Le « petit » souci, c’est qu’un nez qui coule , peut être aussi bien un signe d’allergie ou d’un CoVid. Et une fièvre associé à une toux peut être des signes de grippe ou de CoVid !

Habituellement, à cette saison, il n’y a plus de grippe. Donc une rhinite sans fièvre se catalogue directement en allergie.

Aujourd’hui, ce ne va pas être si facile.

Il va falloir prendre le temps de se faire tester pour mettre en place le traitement adéquat .

D’abord faire un test antigénique pour éliminer le CoViD. Puis, si c’est négatif, on pourra commencer à traiter les symptômes correctement,

Pour une grippe, le médecin pourra vous prescrire des traitements symptomatiques , ou un antiviral spécifique de la grippe ( Tamiflu). Ça fait longtemps que ce traitement existe, il marche plutôt bien, si il est pris suffisamment tôt. (Dans les 48 heures qui suivent le début des symptômes).

Pour une allergie aux pollens , avec des symptômes ORL, il pourra vous être proposé les gouttes nasales à base de corticoïdes associés ou non à des antihistaminiques oraux ( loratadine ou cetirizine).

Pour la CoViD, comme pour la grippe, un traitement spécifique est disponible pour les personnes à risques de forme grave. C’est une association de deux médicaments à prendre sur 5 jours. Nous ne pouvons pas l’avoir en stock. Chaque commande est nominative et nécessite un bon de commande particulier qui vous sera remis par votre médecin.

Donc, finalement, on ne change pas vraiment la méthode : en cas de symptômes, il faut se faire tester sans tarder. Cela permettra de mettre en place le traitement le plus adapté à votre situation.

A propos Cédric Boucherat 704 Articles
Docteur en pharmacie Pharmacien adjoint à la pharmacie du Cora DU orthopédie - podologie DU Gérontologie Pharmacie clinique DU Pharmacie clinique oncologique