Comprendre le Confinement du cas contact

Le confinement du cas contact n’est pas toujours facile à comprendre, surtout depuis les nouvelles recommandations.

C’est quoi un « cas contact » ?

Selon Santé Publique France, les cas contacts correspondent aux personnes, en l’absence de mesure de protection efficace, qui :

  • ont partagé le même lieu de vie que le cas confirmé ou probable
  • ont eu un contact direct avec un cas, en face à face, à moins de 2 mètres, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, contact physique). En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace, même en l’absence de port de masque, ne sont pas considérées comme des personnes-contacts à risque.
  • ont prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins ;
  • ont partagé un espace confiné (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel …) pendant au moins 15 minutes consécutives ou cumulées sur 24h avec un cas ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement.

Pour rappel, un masque en tissu fait maison, ou de catégorie 2 n’est pas considéré comme une protection efficace, tout comme le visière , ou le Plexiglas présent dans les magasins.

Pourquoi faire deux tests?

Prenons l’exemple d’un groupe de travail. Dans ce groupe, une personne est détectée comme positive au CoVid . Il est raisonnable de penser qu’il existe d’autres personnes positives au CoViD, asymptomatique ou non, dans ce même groupe. Donc, il va falloir tester une première fois tout le groupe, pour isoler les éventuels autres cas positifs du groupe.

Toutes les personnes négatives du groupes sont cas contacts, et doivent s’isoler pendant 7 jours.

Mais il faut comprendre que tous les cas contacts sont des potentiels futur positifs! Le virus, indétectable au début, va prendre du temps pour se développer, entre 3 et 5 jours. Donc, il est important et nécessaire que les cas contacts:

  • S’isolent complètement de leur famille pendant les 7 jours afin d’éviter de les contaminer ( comme un cas positif)
  • De faire un test antigenique dès l’apparition du moindre symptôme

Le cas contact sortira du confinement de 7 jours après un nouveau test bien sûr négatif.

Donc pour résumer, lorsqu’on est cas contact, il faut faire à minima deux tests:

  • Un test antigénique au départ pour identifier d’éventuels autres cas positifs
  • Un test (PCR ou antigénique) au bout des 7 jours pour être sur de ne pas être porteur asymptomatique du virus.

Et éventuellement un test antigenique si des symptômes apparaissent au cours des 7 jours d’isolement.

Le cas particulier du cas contact intra-familial

Comme évoqué dans la définition au début de l’article, toute personne vivant sous le même toit qu’une personne positive est d’office cas contact. La procédure reste la même, c’est à dire à minima deux tests ( ou plus en cas d’apparition de symptômes )

Mais, le problème est que le patient positif est capable de contaminer sa famille durant toute la période de symptômes (soit environ dix jours). Donc, dès que le « positif » n’a plus de symptômes, il faudra que les cas contacts familiaux restent confinés 7 jours de plus, le temps qu’ils développent (ou pas) des symptômes. Donc, le confinement des cas contact familiaux est de 17 jours. (le premier jour est le premier jour de symptômes du cas positif)

Et comme tout cas contact, la sortie du confinement se fait par un test PCR bien sûr négatif.

Cliquer pour accéder à spf-fiche-personne-contact.pdf

A propos Cédric Boucherat 680 Articles
Docteur en pharmacie Pharmacien adjoint à la pharmacie du Cora DU orthopédie - podologie DU Gérontologie Pharmacie clinique DU Pharmacie clinique oncologique