Mélatonine : une petite vigilance

La mélatonine , qu’est ce que c’est?

La mélatonine une hormone dérivée de la sérotonine, (de formule N-acétyl-méthoxy-5-tryptamine pour les curieux) , sécrétée par le cerveau, et plus précisément par l’épiphyse (appelée aussi glande pinéale) pendant la nuit ou les périodes d’obscurité.

Pour faire simple, la mélatonine intervient dans intervient dans le développement de la propension au sommeil, (l’envie de dormir), et elle régule également le rythme veille/sommeil.

 

Pourquoi et quand utiliser de la mélatonine?

La mélatonine est utilisée dans deux cas principalement :

  • pour le  jet-lag ou décalage horaire.
  • pour les troubles d’endormissements passagers.

 

La mélatonine : c’est un médicament ou pas?

Oui et non!

Oui, c’est le cas pour le Circardin, qui est un médicament composé de 2 mg de mélatonine et qui est strictement sur ordonnance.

Dans certains cas , la pharmacie peut réaliser des préparations magistrales de mélatonine , et là aussi , elle a un statut de médicament.

mais si la dose par comprimé est en dessous de 2 mg , il peut être considéré en comme complément alimentaire.

Oui, c’est un peu le bazar!!

Pour simplifier, si vous pouvez l’acheter sans ordonnance, ce n’est pas un médicament.

Mais….

même si on ne le considère pas comme un médicament, il ne faudrait pas imaginer qu’il n’y aurait plus d’effets indésirables sous prétexte que c’est un complément alimentaire.

C’est d’ailleurs un peu dans ce sens que l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) à fait une publication le 11 avril 2018.

Suite à une analyse des effets indésirables recueillis sur ces dernières années, l’ANSES recommande à certaines population d’éviter la consommation de complément alimentaire a base de mélatonine, et aux autres, de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé , votre pharmacien préféré 😀 ou votre médecin.

Donc depuis le 11 avril 2018, la mélatonine passe sous controle médical pour

  • les femmes enceintes et allaitantes
  • les enfants et adolescents
  • les patients souffrants de maladies inflammatoires, auto immunes
  • les patients épileptiques
  • les asthmatiques
  • les patients souffrants de troubles de l’humeur, du comportement ou de la personnalité.
  • et pour élargir au maximum , tout patient prenant un traitement médicamenteux.

Bien évidement, ce n’est en aucun cas une interdiction (dans certains cas, notamment en pédiatrie, c’est le traitement recommandé) mais on voudrait juste éviter l’automédication avec la mélatonine pour ces populations!

 

Donc, n’hésitez pas a venir nous voir avant de prendre de la mélatonine 😉

Et comme d’habitude, je vous met le lien  vers l’article d’origine:

https://www.anses.fr/fr/content/l’anses-recommande-à-certaines-populations-d’éviter-la-consommation-de-compléments

 

A propos Cédric Boucherat 598 Articles
Docteur en pharmacie Pharmacien adjoint à la pharmacie du Cora DU orthopédie - podologie DU Gérontologie Pharmacie clinique DU Pharmacie clinique oncologique